Philosophie

Lichen vous accueille sur son nouveau site Internet : agencelichen.fr

2009-04 (7)2Le lichen est un organisme poussant fréquemment sur les rochers et les murs en pierre. Il s’agit en réalité de l’association d’au moins trois espèces, un champignon, une algue et une bactérie, qui se fournissent des services mutuels (nutriments, eau, énergie…). Chacun est indispensable à la survie de l’autre.

C’est ce que l’on appelle une symbiose.

La symbiose entre Ville et Vivant

Dans chacune des missions qui lui sont confiées, LICHEN s’inspire de cet exemple et de beaucoup d’autres, pour faire émerger les bénéfices réciproques que la Ville et le Vivant peuvent obtenir l’un de l’autre. Régulation thermique, gestion de l’eau, production alimentaire, santé publique, loisirs, esthétique… Les services fournis à la Ville par les espèces qui s’y développent sont nombreux. En les recherchant activement tout au long de ses réflexions, LICHEN assure leur pleine intégration dans le système urbain. De même, en faisant de la qualité écologique le maître étalon des aménagements proposés, LICHEN contribue à renforcer le rôle des espaces urbains dans le maintien de la biodiversité.

Une diversité de solutions pour une multitude de contextes

L’approche au cas-par-cas est un point essentiel de sa méthodologie. Pour élaborer ses recommandations, LICHEN ne se contente pas de reproduire à l’identique ce qui a pu fonctionner ailleurs. Une adaptation aux spécificités de chaque contexte est indispensable pour garantir la réalisation effective des services attendus et la pérennité des aménagements sur le long terme. Pour assurer cette adéquation, LICHEN croise des savoirs pointus en écologie et en urbanisme. Une veille scientifique lui permet de se tenir au courant des dernières avancées en écologie urbaine, afin de devancer leur diffusion et de formuler des propositions innovantes. La cohérence d’un projet d’aménagement repose également sur une participation active des habitants, des professionnels et des usagers du territoire. LICHEN tient pour indispensable l’intégration minutieuse de ces points de vue divers, pour garantir une bonne insertion du projet dans le contexte social et économique local.

Une approche pluridisciplinaire et à différentes échelles

Au vu des changements globaux actuellement en cours (climatiques, écologiques, etc.), les disciplines de l’urbanisme et de l’écologie ne peuvent plus continuer à s’exercer en totale indépendance l’une de l’autre. LICHEN se propose d’assurer l’interface entre ces deux mondes professionnels. Sa double compétence lui permet de poser les bases d’un dialogue constructif et de proposer des alternatives tenant compte des multiples enjeux de l’aménagement du territoire. La combinaison de ces deux angles d’analyse est aussi l’occasion d’intégrer les différentes échelles spatiales et temporelles, pour garantir la coordination avec les territoires voisins et la pertinence des projets dans le temps.

Comprendre, pour vivre ensemble

Valoriser les services fournis par le Vivant ne signifie pas ignorer les « desservices » dont il peut être la cause. Des gênes et nuisances existent bel et bien. Toutefois, l’élimination pure et simple des espèces qui en sont à l’origine suffit rarement à les résoudre, ou bien au prix d’autres désagréments. Grâce à une connaissance fine du fonctionnement des écosystèmes, LICHEN s’attache à anticiper en amont les éventuels desservices, pour éviter d’y exposer les usagers et équipements. Certains goûts esthétiques et certains présupposés sont aussi sources, pour le grand public, de craintes et d’hostilité vis-à-vis des espèces naturellement présentes en ville. Par un discours à la fois pédagogique et scientifiquement illustré, LICHEN s’applique à faire évoluer le regard de ceux qui conçoivent, utilisent ou habitent l’espace urbain. Sa démarche repose notamment sur la régulation du Vivant par le Vivant et sur une juste mesure des interventions humaines. La Nature est déjà prodigue en moyens de gestion des nuisances : un écosystème en bonne santé est un écosystème régulé.

Écologique et économique

La préservation de la biodiversité ne doit pas nécessairement constituer un investissement « à perte » pour les aménageurs du territoire. À bien des égards, les écosystèmes présentent des avantages par rapport à leurs alternatives artificielles : multiplicité des services rendus, fonctionnement autonome, faible production de déchets, réversibilité et potentiel d’ajustement pour de nouveaux usages. Les dispositifs de génie écologique constituent donc une sécurité pour l’adaptation aux besoins futurs des villes. Pour chacune de ses recommandations, LICHEN porte une attention particulière aux frais engagés, non seulement lors de leur réalisation, mais aussi à travers leur entretien. LICHEN s’attache également à recenser les aides publiques permettant de financer des aménagements urbains favorables à la biodiversité.